Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 20 mai 2017
Groupe mutualiste associatif, Cerfrance fédère 66 associations locales qui représentent 700 agences en France. Après une année 2016 riche en innovations, Bruno Clicquot de Mentque nous présente les spécificités du réseau et ses axes de développement stratégique.

// Quelles sont les particularités du réseau Cerfrance ?
Cerfrance est une fédération d’associations de conseil pour les entreprises. Nous sommes présents depuis plus de 60 ans avec un fort ancrage rural et 700 agences de proximité. Les 12 000 salariés des 66 associations locales accompagnent au quotidien 320 000 clients sur des problématiques de création d’entreprise, gestion, expertise comptable, fiscalité, comptabilité, droit…
Historiquement implanté dans le monde agricole, le réseau s’adresse désormais à tout type de chef d’entreprise tels que les commerçants, les artisans, les prestataires de service ou encore les professions libérales. Le réseau est aujourd’hui en forte croissance avec plus de 770 millions d’euros de chiffre d’affaires.

// Quel rôle joue la proximité territoriale dans votre croissance ?
Au sein du réseau Cerfrance, nous partageons une conviction forte : les TPE et PME du quotidien sont le moteur du développement économique et social en France et notre rôle est de les accompagner afin de soutenir le dynamisme entrepreneurial sur l’ensemble du territoire.
La proximité avec les entrepreneurs est donc un facteur essentiel dans le développement du réseau Cerfrance. Avec 700 agences, cette proximité est d’abord géographique mais elle est aussi relationnelle. Notre prise en charge globale des sujets qui touchent les entrepreneurs et la qualité des relations nouées avec nos clients sont un véritable avantage concurrentiel.

// En matière d’innovation, quel est le rôle du Conseil National Cerfrance ?
Nous fonctionnons dans une logique « bottom-up ». Les besoins sont exprimés au plus proche du terrain, par les associations locales Cerfrance. Le rôle du Conseil National est ensuite de coordonner les contributions et de piloter les projets collectifs pour permettre leur mise en œuvre à l’échelle du réseau.

// Ces dernières années, quels ont été vos principaux axes de développement ?
Trois domaines prioritaires de développement stratégique ont été identifiés.
Le premier objectif était de proposer à nos clients de nouveaux services à forte valeur ajoutée. Cette démarche a abouti au lancement de Cerfrance Avantages en novembre dernier, une plateforme communautaire créée pour tous les clients des associations Cerfrance. À la fois   d’achats (véhicules, bureautique…), services de type comité d’entreprise, outil de financement participatif et place de marché, Cerfrance Avantages représente un levier important de recrutement et de fidélisation.
Le deuxième axe concerne également le secteur digital mais repose sur une réflexion sur nos canaux de prospection et sur la création d’une dynamique omni canal. Nous travaillons notamment sur une offre qui permet à des entrepreneurs, par exemple, de créer leur entreprise sur un mode digitalisé via le portail internet Cerfrance.
Enfin, nous avons souhaité apporter un service complémentaire aux dirigeants des TPE et PME implantées au cœur des grandes villes. Nous avons donc ouvert notre premier concept store, L’Entreprendre Cerfrance, dans le centre de Paris en avril 2016. Un an plus tard, les clients sont au rendez-vous et l’intérêt pour le concept ne se dément pas. L’approche est centrée sur le conseil et sur l’apport de services complémentaires, dont l’expertise comptable mais aussi d’autres services jusque-là uniquement appliqué à l’univers des starts-up ou micro-entrepreneurs, tels que des espaces de réunion, de co-working ou l’organisation de rencontres entre entrepreneurs. Nous étudions désormais la possibilité de déployer ce concept au sein d’autres grandes villes en région, à horizon 2018.