Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 08 juin 2018
Le 7 juin dernier, les Rencontres du Commerce Coopératif et Associé, rendez-vous annuel dédié à cette forme de commerce, ont permis d’explorer un sujet prospectif : “commercer en 2030, enjeux de société”.

A cette occasion, le Président de la FCA, Eric Plat s’est exprimé devant un auditoire de plus de 370 personnes.

Découvrez un extrait de son discours d’introduction :

Fin 2017 et début 2018, quelques informations m’ont marquées. La première parmi toutes, que je voudrais partager avec vous, est celle de la croissance du commerce spécialisé. A la fin novembre de l’année passée, elle dépassait les 4 %. Selon Procos, à la fin décembre, elle était finalement en recul de 0,2 %. 4 points ont été absorbés, évaporés, rayés des statistiques du commerce en un mois !

Comment est-ce possible à la veille de Noël, moment important pour la consommation en France ?

Tout d’abord, il y a eu le Black Friday fin novembre qui fut d’une exceptionnelle ampleur cette année et au sein duquel de nombreux commerçants se sont engouffrés. Puis à l’occasion de Noël, jouets et cadeaux, ont progressivement basculé sur les grandes plateformes de e-commerce… plus de 70 % des cadeaux cette années se seraient vendus par Internet selon la Fevad.

Il y a ensuite eu la publication les résultats des ventes et des bénéfices des GAFAM. Et là, c’est la stupéfaction !

Leurs progressions ne cessent d’épater la galerie et surprennent alors que certains sont empêtraient dans des scandales. Mais finalement, tout cela pèse bien peu au regard des services rendus, de la simplicité, de l’efficacité, du prix, de leurs participations à notre « bien être », de leurs expériences de consommations originales,…

Alors que faisons-nous, nous les chefs d’entreprise du Commerce Coopératif et Associé ?

Comment envisageons-nous l’avenir ?

Comment intégrer ces données de marché en allant vers plus d’éthique, d’humain et de sens ?

La question et les prises de décision ne sont pas simples surtout quand nos résultats sont encore cette année, malgré les difficultés du commerce en général, largement au-dessus des performances de nos marchés… et ça, ça me réjouit !

En effet, l’étude sur l’impact de notre modèle dans les territoires (étude Xerfi) est là pour nous rappeler que le Commerce Coopératif et Associé s’exerce essentiellement dans les villes petites et moyennes tailles, où vit la majorité de la population. Si nous représentons 30 % du commerce en France, nous sommes contributeurs à hauteur de 42 % des taxes et impôts en France pour le commerce et  nous payons 48 % des impôts sur les sociétés de l’hexagone pour le retail. Ce qui me permets d’affirmer que le Commerce Coopératif et Associé est en France, à l’heure qu’il est, le secteur le plus prospère loin devant bien des autres !

Pour autant, il ne faut pas se laisser aveugler car les signaux faibles s’accumulent…. et nos invités du jour sont là pour nous réveiller ou nous émerveiller peut-être ?