Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 13 avril 2015
Le dernier atelier organisé par la FCA (Atelier « Chartes de bonne conduite – 11 mars 2015) fut l’occasion pour Alain Bertheuil, Président de la coopérative de pharmaciens Astera, de présenter une « charte Administrateurs », mise en place depuis 2007 au sein du groupement.

// Pourquoi avoir mis en place un tel document au sein de votre réseau ?
Être administrateur Astera est un rôle à part entière ; Il ne se limite pas à la participation aux différents conseils d’administration ; Conscient de son rôle exemplaire au sein de notre coopérative, il appartient en effet à l’administrateur d’assurer l’image du réseau au travers de sa propre officine en s’engageant, par exemple, à utiliser préférentiellement les produits et les solutions proposés à nos 6 300 associés. Il doit agir dans la transparence, la loyauté et avec cohérence.

La mise en place d’une telle charte permet de rappeler le cadre fixé lors de son élection. Elle assure la pérennité des usages pratiqués au sein du groupement, en ayant une base opposable lors de potentiels conflits tout comme le fait le règlement intérieur, définissant lui-même le rôle, les responsabilités et les modalités de fonctionnement du Conseil d’administration. 

// Quels sont les différents points évoqués dans ce document ?
Comme évoqué précédemment, la charte de l’administrateur Astera définit la clarté du rôle, des responsabilités et du comportement attendu de l’administrateur. Elle est composée de 9 articles. Ces derniers balaient le respect de l’objet social de la coopérative, des lois, des statuts et de la charte administrateur en elle-même ; ils évoquent les principes directeurs et les qualités que se doit d’endosser le nouvel administrateur : loyauté, bonne foi, professionnalisme, implication, efficacité et exemplarité. Ils rappellent enfin l’importance de l’indépendance de jugement, du devoir d’expression, de la confidentialité et surtout, encadrent, pour éviter tout conflit d’intérêt.

// Quels sont vos critères de sélection d’un administrateur Astera ?
Le critère sexué est retenu ; nous avons à ce jour 4 administratrices au sein du Conseil ; nous prenons également en compte ceux de la régionalisation, de la taille de l’officine, de sa typologie (centre-ville, bourg,…) ainsi que celui de l’âge du postulant. Il est important pour nous que de jeunes pharmaciens puissent occuper un siège.

Cependant, ces critères réunis n’empêchent pas l’évaluation, primordiale à mon sens, de l’ensemble des pratiques du Conseil. Cette dernière, auto-réalisée et exécutée  tous les ans par 2 administrateurs volontaires , a pour objectif de renforcer la confiance entre les membres tripartites de la coopérative (sociétaires, administrateurs et Direction générale), d’améliorer le fonctionnement du Conseil dans le processus de décision mais également d’adapter les périmètres, les domaines respectifs du Conseil et de la Direction générale. Elle a pour but d’augmenter la collégialité, la diversité, la complémentarité, la cohésion du Conseil , et permet enfin de déterminer les formations nécessaires à l’exercice individuel et collectif du mandat.

// Quel bilan faites-vous du comportement de vos administrateurs suite à la mise en place de cette charte ?
La culture orale est des plus importantes dans les coopératives mais l’existence de l’écrit, en l’occurrence de notre charte administrateur, nous a permis d’écourter certains conflits et d’avancer plus efficacement. Elle nous inscrit dans une démarche de confiance auprès de l’ensemble de nos sociétaires, insufflée par notre coopérative depuis ses origines permettant de pérenniser nos relations ; Preuve en est la prochaine date d’anniversaire de notre coopérative qui fêtera  bientôt son centième anniversaire !