Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Nous protégeons vos données ; découvrez notre politique de protection des données
Publié le 17 janvier 2018
Avec ses 38 points de vente, Europiscine est le seul groupement d’associés de son secteur en France. Ce réseau de « concepteurs-constructeurs » de piscines sur-mesure, connaît en ce moment même de grandes évolutions dont nous fait part Bruno Godinou, Directeur général.

// Comment s’est passée 2017 et comment envisagez-vous l’année qui démarre ?

En 2017, à périmètre variable, l’activité de nos points de vente a été en augmentation de 2 à 3 % et à périmètre constant, nous sommes aux alentours de 7-8 % de croissance. L’année 2018 devrait être une très belle année. Nous avons un business « météo-sensible » avec une saisonnalité de l’activité très importante. Grâce à un printemps 2017 ensoleillé, les plannings de chantiers de nos chefs d’entreprise sont déjà bien remplis. Plusieurs de nos adhérents prennent déjà des commandes pour l’automne 2018.
Au niveau du groupement, l’année 2018 sera en grande partie consacrée au déploiement de notre nouvelle plateforme de marque ainsi qu’à la mise en place d’une politique de recrutement d’adhérents plus offensive nous permettant d’assurer un meilleur maillage du territoire national.

// Vous avez fait évoluer votre identité visuelle fin 2017. Pour quelles raisons ?

Créé en 1994, Europiscine s’est distinguée par sa volonté de partage d’expériences entre les entrepreneurs qui composent le réseau. Ces pionniers originellement réunis en groupement d’achat ont mis à profit leur histoire commune pour faire évoluer la structure centrale afin qu’elle apporte plus de services (assurances, marketing, juridique…).

Plus de vingt ans plus tard, le réseau a évolué. Avec l’arrivée de nouveaux adhérents plus jeunes, il était nécessaire de transformer notre identité visuelle et de créer ainsi les bases d’une nouvelle histoire qu’ils pourraient s’approprier. De plus, suite à un audit externe, nous avons réalisé qu’il existait une distorsion entre la marque Europiscine, enseigne nationale, et les marques propres de chacun de nos adhérents qui sont très fortes localement.

// Qu’avez-vous mis en place pour que la marque nationale et les marques locales ne se cannibalisent pas ?

Pour pallier à ce « co-branding » nous avons décidé avec l’aide de notre agence de communication de « traiter » la marque Europiscine comme un label national qui met en lumière nos valeurs : la précision, le sur-mesure, l’esthétisme, l’excellence, la transparence, la sécurité, le bien-être, la polyvalence et la disponibilité. Il en découle une nouvelle signature « certifié valeurs partagées ».

Désormais, chaque associé a le loisir de valoriser sa propre marque sur son territoire tout en s’appuyant sur un « label » fort, et les valeurs d’Europiscine. Le lancement auprès du grand public de la nouvelle campagne de communication Europiscine va avoir lieu le 22 mars, date de la journée de l’eau.

// Vous parliez de votre souhait d’intégrer de nouveaux adhérents dans le groupement. Qu’allez-vous mettre en place pour cela ?

Beaucoup de projets se sont bousculés en 2017 pour Europiscine avec notamment le départ de notre Président historique Patrick Woestelandt. Avec le nouveau Conseil d’Administration nous avons travaillé sur la simplification du mode de fonctionnement de notre organisation afin de la rendre plus lisible de l’extérieur. Nous comptons également sur l’apport de notre nouvelle agence de communication et l’impact de notre nouvelle image pour accroitre notre visibilité. Tout a été mis en place afin de lancer une campagne de recrutement plus attractive pour les entrepreneurs potentiels.

Cette recherche stratégique de nouveaux entrepreneurs va être lancée sur les secteurs géographiques à pourvoir. Idéalement, nous pensons être en mesure de quadriller le pays de manière homogène avec 15 à 20 nouveaux points de vente à terme. Nous pensons également investir les salons professionnels.

Enfin, grâce à la FCA, nous avons lancé un challenge avec le réseau d’écoles des EGC. Nous avons 200 étudiants qui travaillent en ce moment même sur cette problématique de recrutement. Nous sommes persuadés que cet exercice va être moteur pour le réseau. Le regard des étudiants va très certainement nous apporter de nouvelles idées pour recruter efficacement et durablement.

>> Découvrez l’enseigne Europiscine