Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Nous protégeons vos données ; découvrez notre politique de protection des données
Publié le 06 juillet 2016
Avec ses 300 architectes, ses 90 sociétés et ses 110 points de vente, Les Architecteurs est le 1er groupement du secteur à être organisé en Commerce Coopératif et Associé. Gilles FAGES nous parle des projets structurants abordés lors de leur Congrès qui s’est tenu il y a quelques jours.

// Difficulté en 2015, mais embellie en 2016 ?
Nous avons connu une année 2015 compliquée avec une activité en retrait de 8 % environ. La santé de notre secteur est corrélée à celle de la construction qui a beaucoup souffert. Par contre, 2016 commence bien. A mi- année, nous avons signé plus de contrats que lors de nos meilleures années. Par rapport au S1 de 2015, nous sommes à +12% en chiffre d’affaire de contrats signés. On sent très nettement l’activité se relancer.

// Votre congrès a été l’occasion d’officialiser un partenariat. De quoi s’agit-il ?
Notre congrès national vient d’avoir lieu et cette année a été riche en annonces. Tout d’abord, nous venons d’officialiser un partenariat national avec trois grands noms du monde des assurances afin de traiter les sinistres supérieurs à 150 000 euros sur les maisons individuelles.  Dorénavant, ces assureurs proposent à leurs clients la remise en l’état de leurs biens grâce au réseau des Architecteurs. Ce nouveau dispositif permettra un apport d’affaires complémentaire pour nos adhérents. Deux tiers de nos chefs d’entreprises sont volontaires dans ce dispositif et pourront bénéficier de ce partenariat durable.

// 2016 est une année constructive pour Les Architecteurs. Pouvez-vous nous en parler ? 
A ce jour, nous sommes organisés en filiales. Nous allons évoluer autour d’une holding animatrice. C’est un projet structurant pour notre groupement, ce qui permettra à tous les Architecteurs d’avoir accès à toutes les filiales. Ce programme sera très fédérateur et professionnalisant pour chacun de nos associés.
Nous sommes à une période où l’expression du Commerce Coopératif et Associé, « ensemble on est plus fort », n’a jamais été autant d’actualité pour Les Architecteurs. La profession des architectes connait quelques difficultés, aussi c’est en s’organisant que nous serons plus performant auprès de nos clients. Nous nous devons d’apporter la meilleure réponse, toujours adaptée, avec toutes les garanties. Les Architecteurs sont à l’origine de la loi de 1990 sur la Maison Individuelle, imposant une garantie de résultats lors de leurs constructions. Nous allons plus loin puisque nous nous imposons cette garantie sur tous nos contrats : rénovations, locaux pro, aménagements… Avec les Architecteurs, nous apportons bien plus qu’un engament moral à nos clients.

// Le « ça va mieux » ambiant se fait également ressentir au niveau des institutions sectorielles ? 
Il y a encore peu, notre manière d’être organisé n’était pas forcément bien perçue par les acteurs du secteur. Nous remarquons que c’est véritablement en train de changer. Aujourd’hui, avec l’Ordre des Architectes, l’Union des Syndicats de l’Architecture et la MAF, nous réfléchissons à de nouvelles façons d’exercer notre métier. Ces institutions ont compris l’intérêt d’une organisation en coopérative. Notre implication dans la profession passe également par le développement d’un Master Universitaire que nous avons conçu avec Paris Dauphine et labellisé par la branche Architecture afin de former et responsabiliser les Architecteurs de demain.