Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Nous protégeons vos données ; découvrez notre politique de protection des données
Publié le 01 février 2016
C’est en période de soldes que nous avons interviewée Lydie Galland, Directeur opérationnel général du réseau Territoire d’Homme, spécialisé dans le prêt-à-porter multimarques. Une belle occasion de revenir sur l’histoire du réseau et ses ambitions.

Pourriez-vous nous décrire votre groupement et le marché dans lequel il évolue ?
Territoire d’Homme est un réseau fédérant des détaillants multi-marques de prêt-à-porter masculin né il y a cinq ans de la fusion de deux groupements. Nous regroupons aujourd’hui 54 adhérents.

Le marché de l’habillement et du textile connait depuis plusieurs années quelques difficultés. Depuis maintenant sept ans les ventes s’affichent en effet à la baisse. Les 58 magasins que nous fédérons tirent néanmoins leur épingle du jeu avec une progression de leur chiffre d’affaires 2015 par rapport à l’année précédente. Les résultats des soldes hivernaux suivront à priori la même tendance . Nous continuons cependant à soutenir qu’il serait préférable, outre de supprimer les soldes flottants comme cela été fait il y a un an, de décaler les dates de période de soldes afin qu’elles correspondent réellement aux réalités des saisons.

Quels sont les services proposés par votre réseau ?
Territoire d’Homme apporte un concept réunissant la puissance d’un réseau et l’autonomie du commerçant indépendant. Historiquement, notre groupement est avant tout une centrale d’achats, proposant des collections griffées avec ses marques exclusives mais également des réassorts pour une sélection de produits stockés sur notre plateforme logistique.

Dans une volonté d’optimiser nos services et de développer notre réseau, nos adhérents  ont voté à l’unanimité, lors de notre dernière assemblée générale, un changement de stratégie. Celui de diversifier nos services et de devenir centrale d’enseigne. Nous avons aujourd’hui à disposition de l’ensemble de nos associés des outils de communication, un site Internet et plus récemment une page Facebook, elle-même animée par un associé. Nous proposons enfin un plan de financement permettant de répartir les échéances de règlement des achats en fonction des ventes des magasins.

Comment s’est conclue l’année 2015 ?
Outre le temps fort de notre assemblée générale actant un véritable virage stratégique nous avons connu des axes de développement très encourageants avec l’arrivée de quatre nouveaux points de vente repris ou créés par des adhérents déjà exitants dans le réseau. Une première pour nous dans le développement depuis 2011.

Nous avons également augmenté le nombre de produits proposés en réassort à la plateforme  et équipé la moitié de nos adhérents de notre parc informatique facilitant ainsi la remontée d’informations.

Quels sont vos objectifs 2016 ?
Poursuivre bien sûr notre développement et assurer les transmissions des points de vente existants. Il est aujourd’hui difficile de survivre en tant que commerçantisolé mais le commerce de détaillants multimarques en réseau a aujourd’hui toute sa place. Il nous faut promouvoir les services et atouts de notre enseigne que sont la proximité, les services, l’identité des produits et le comportement responsable du commerçant. Autant de points nous différenciant de la concurrence.

Sur un plan plus opérationnel, nous souhaitons également former nos associés à une bonne gestion de leurs fichiers clients. La data est la clé d’une fidélisation réussie !