Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Nous protégeons vos données ; découvrez notre politique de protection des données
Publié le 12 février 2014
Fédérant 65 magasins dans l’univers de la mode masculine, Territoire d’Homme apporte des réponses concrètes aux commerçants pour améliorer leurs performances et préserver leur autonomie sans être isolés. Président de Territoire d’Homme, nouvel adhérent de la FCA, Philippe Drhouin revient sur les spécificités d’un réseau en plein développement.

// Quel est votre parcours et comment avez-vous rejoint Territoire d’Homme ?
Autodidacte, je suis entré très jeune dans l’univers du commerce. Après l’acquisition de plusieurs magasins de prêt à porter masculin, dans l’Ain et le Jura, j’ai intégré le réseau Activ en 2000 qui a racheté la marque Territoire d’Homme quelques années plus tard. J’ai souhaité m’investir dans la vie du réseau en participant aux commissions de travail, puis en devenant membre du comité directeur. J’assure la présidence du groupement depuis 2009.

// Présentez-nous votre groupement
A l’origine, il y avait Activ (Territoire d’Homme) et Optimal, deux groupements d’achat de prêt à porter masculin. Mêmes fournisseurs, même positionnement et pourtant deux groupements bien distincts. Au terme d’un processus de réflexion de plusieurs années, Activ et Optimal ont procédé à un audit commun dans le but de déterminer leurs angles stratégiques de coopération et de développement économique. En 2010, décision est prise de fusionner afin d’optimiser leurs ressources, de développer leur notoriété et de densifier leur réseau de commerçants indépendants. Cette nouvelle structure commune, CIMAO, dispose de la force économique d’un réseau prêt à affronter les nouveaux enjeux d’une concurrence toujours plus intense sans pour autant compromettre l’indépendance des commerçants y adhérant.

// En quoi se distingue votre groupement dans un univers hyperconcurrentiel ?
Réunissant 65 magasins, le réseau se distingue par une organisation originale dans l’univers du prêt-à-porter où franchise et commission-affiliation sont largement majoritaires. Notre spécificité réside dans le fait que nous n’avons rien à vendre, contrairement aux franchiseurs. Notre organisation a pour unique objectif de mutualiser des moyens. Nous recrutons de nouveaux adhérents pour être encore plus nombreux et encore plus forts ensembles. De plus, chez CIMAO, nous sommes tous actionnaires et impliqués dans les décisions du réseau. Le fondement du groupement est la puissance d’achat. Nos collections constituent le tronc commun. Mais au-delà nous permettons à nos adhérents de partager leurs expériences à travers différents moments de rencontre : réunions, séminaires,…. Au sein du réseau les entrepreneurs ne sont pas isolés.

Notre cible est une clientèle de centre-ville plutôt mode et qui est de plus en plus jeune.  Nos clients recherchent des articles multimarques de qualité et surtout des conseils de professionnels. Grâce à notre positionnement spécialisé, à nos services et à notre très rapport qualité-prix, nous absorbons mieux la crise économique que d’autres acteurs du marché.

// Quels sont vos projets pour 2014 ?
Nos priorités pour 2014 sont de renforcer l’image de l’enseigne via le déploiement d’un programme de communication et de poursuivre le développement du réseau via le recrutement de nouveaux candidats qui exercent déjà dans la profession mais aussi par l’accompagnement de porteurs de projets.

Boutique Territoire d'Homme