Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 07 février 2018
En ce mois de février, la FCA vous propose de découvrir le parcours de Fabien THERY, adhérent du Bricomarché d’Aulnoye-Aymeries (59). Un bel exemple de reprise d’entreprise réussi !

// Comment êtes- vous devenu entrepreneur Bricomarché au sein du   des Mousquetaires ?

Après 22 ans de salariat au sein d’un grand acteur du bricolage, je me posais la question de savoir ce que je voulais faire pour la suite de ma vie professionnelle. Bien que me sentant épanoui dans ma vie de salarié, j’étais cependant conscient de ne pas pouvoir évoluer et devenir un chef d’entreprise au sein de ce groupe intégré qui m’employait, ce à quoi j’aspirais pleinement.

Je me suis donc naturellement tourné vers mon secteur de prédilection pour entreprendre. Après mettre renseigné sur certains acteurs du marché, j’ai rencontré le groupement Les Mousquetaires lors d’une journée dédiée à la création d’entreprise.

J’ai été salarié jusqu’à fin 2008 afin de faire mûrir mon projet et en 2009 j’ai effectué 4 mois de formation au sein du groupement Les Mousquetaires. Mon épouse est biologiste, elle a son laboratoire donc mon projet professionnel devait se faire en solo. Au sein du groupement Les Mousquetaires, cela n’a pas été un souci. Il y avait seulement quelques étapes dans le recrutement que j’ai dû réaliser en couple. Devenir entrepreneur est un projet de vie et j’ai trouvé tout à fait normal d’y intégrer mon épouse à un moment donné.

// Comment cela s’est passé lors que vous avez repris ?

A la reprise du   en 2010, ce dernier comptait une quinzaine de salariés et je savais qu’un changement de propriétaire était traumatisant pour l’équipe. L’idée a été de les rassurer, de leur apporter une nouvelle vision et d’insuffler une nouvelle dynamique avec de nouvelles habitudes à prendre. C’était vraiment nécessaire pour que le magasin redémarre.

Les trois premières années, nous nous sommes focalisés sur l’essentiel : remettre le commerce au centre du point de vente. Nous avons remis du stock, distribué des tracts. Ce sont ces fondamentaux qui ont apporté de la croissance.

En 2013, je suis passé sous le nouveau concept de Bricomarché où nous donnons plus de place et de puissance aux présentations des produits avec d’avantage de stock, de hauteurs utilisées et de densité de produits. Cet investissement a représenté un budget conséquent qui a été possible grâce aux transformations effectuées précédemment.

Désormais, mon relai de croissance pour demain, ça sera un agrandissement de mon Bricomarché afin de pouvoir développer de nouvelles gammes, avoir toujours plus de stocks sur certains produits et ainsi mieux répondre aux attentes des clients.

// Si vous deviez donner des conseils à un entrepreneur en devenir, que lui diriez-vous ?

Tout d’abord, il est très important de devenir entrepreneur pour les bonnes raisons. Entreprendre au sein du Commerce Coopératif et Associé, ce n’est pas pour faire du placement financier. Il faut avant tout vouloir s’investir pleinement dans son projet d’entreprise, et c’est par ce biais qu’on obtient des résultats dans son magasin.

De plus, nous sommes des petites entreprises à taille humaine et le management est essentiel. Lorsque je discute avec mes collaborateurs, je suis à l’écoute de leurs préoccupations. C’est aussi ce qui fait que mon entreprise fonctionne bien. On est dans une démarche humaine. Selon moi, l’accompagnement des collaborateurs se fait également sur un plan extra professionnel.

>> Découvrez l’enseigne Bricomarché