Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 11 janvier 2019
Une stratégie couronné de succès : les taux d’engagement mesurés sur les pages locales des magasins sont supérieurs à ceux de la page nationale de l’enseigne.

Intersport l’a bien compris : les consommateurs sont adeptes des réseaux sociaux, qu’ils consultent sur leur smartphone. Fort de ce constat, l’enseigne de sport poursuit sa straté digitale, notamment sur Facebook, à travers le déploiement de campagnes drive-to-store. L’enjeu ? Mesurer l’impact de ces campagnes publicitaires sur la fréquentation des magasins, en croisant les vues/clics sur les publicités et les données GPS des utilisateurs (lorsque ces derniers ont, bien évidemment, accepté d’être géolocalisés via l’application Facebook).

Si le contenu publicitaire est commun, créé à l’échelle nationale, il se décline ensuite et se personnalise à l’échelle du . Chaque magasin a ainsi la liberté de « pousser » ses propres contenus, qu’il s’agisse de ses événements, de ses équipes ou des produits qu’il souhaite mettre en avant. Ces efforts ont porté leurs fruits : les taux d’engagement mesurés sur les pages locales des magasins Intersport sont supérieurs à ceux de la page nationale de l’enseigne.