Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 06 septembre 2016
A 35 ans, Vincent Chico est déjà propriétaire de deux magasins Sport 2000 dans l’Aude et manage une équipe de trente personnes. C’est sa soif d’indépendance et son dynamisme qui l’ont poussé à rejoindre le Commerce Coopératif et Associé.

// Pourriez-vous nous résumer votre parcours ?
J’ai arrêté l’école relativement tôt. J’ai fait un BAC professionnel commerce en alternance et à dix-neuf ans, mon diplôme en poche, je me suis lancé sur le marché du travail. Vu mon tempérament, il me fallait de l’action. Etant tombé dedans depuis le plus jeune âge grâce à mes parents commerçants, j’ai commencé ma carrière dans la grande distribution. Selon moi, ce terrain de jeu était la meilleure façon de progresser rapidement. J’ai donc rejoint le magasin familial et j’ai gagné en responsabilité petit à petit.  Aujourd’hui à trente-cinq ans, j’ai deux magasins Sport 2000.

// Comment s’est passé votre transition entre le salariat et l’entrepreneuriat ?
Je savais qu’à un moment j’aurai mon propre  . Je voulais avant tout être maître de mon destin, propriétaire de mon point de vente, organiser mes points de vente à mon image et les adapter à ma clientèle. C’est donc tout naturellement que je me suis tourné vers le Commerce Coopératif et Associé. Il y a sept ans, j’ai appris que le magasin Sport 2000 de ma commune cherchait un repreneur. Je me suis renseigné. J’ai étudié le projet de rachat. J’ai rencontré les   de Sport 2000 et son Président avant de signer l’acquisition du fond ce commerce. Je sentais que l’équipe était soudée et qu’en cas de problème j’allais être soutenu. Voici comment seulement vingt-huit ans, je suis devenu patron du Sport 2000 de Lézignan Corbières. Et en 2014, j’ai ouvert le magasin Sport 2000 de Carcassonne.

// Vous parlez d’équipe soudée au sein de la   Sport 2000, comment cela se traduit-il ?
La coopérative a un esprit de solidarité avec une équipe homogène où chaque chef d’entreprise va dans la même direction : faire grandir le réseau et donc ses propres points de vente. Le réseau Sport 2000 se porte bien et nous, commerçants-adhérents, donnons de notre temps et de notre énergie pour la coopérative car elle nous appartient ! Dans mon cas, je fais partie d’une commission de la filiale achats où j’interviens dans les négociations avec une grande marque de sport. Je suis partie prenante d’un tout. J’échange régulièrement avec les autres coopérateurs, on se connait, on se voit, on partage, c’est ça l’esprit du Commerce Coopératif et Associé. Tous les permanents de la   sont également là pour nous aider que ce soit sur la partie achat, marketing ou juridique par exemple.

// Quel conseil donneriez-vous à un porteur de projet ?
Suivez les précieux conseils de vos prédécesseurs et surtout, si vous n’êtes pas issu du secteur, misez le plus possible sur l’immersion ! Il est important de passer par tous les postes dans un magasin et bien connaître son prochain quotidien. Que ce soit le réceptionniste, le comptable, l’acheteur, le vendeur, l’hôtesse de conseil, le gestionnaire de stock… vous devez tout connaître avant de vous lancer. Avant même suivre la formation de votre coopérative, vous devez comprendre comment fonctionne un magasin, quel est le rôle de chacun afin de savoir si ce métier de commerçant est fait pour vous et ainsi vous familiariser un maximum avec votre nouvel environnement. C’est pour cela que j’accueille régulièrement de futurs adhérents Sport 2000 afin qu’ils soient le plus au fait de ce que va être leur métier de demain.