Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 10 janvier 2018
Lors de l’ouverture des soldes de juin 2017, Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie et des finances a annoncé le lancement d’une concertation sur les soldes. Il a ainsi saisi William Koeberlé, Président du Conseil du Commerce de France (CdCF) et Premier vice-président de la Commission de concertation du commerce (3C) dans le but de mettre en place un groupe de travail chargé de réfléchir à des propositions de réforme des modalités de ventes en soldes.

En tant que membre de la 3C et du CdCF, la Fédération du Commerce Coopératif et Associé a participé activement aux discussions. Leader du commerce indépendant en France avec plus de 150 milliards d’euros de chiffres d’affaires, le Commerce Coopératif et Associé est un modèle économique qui séduit chaque année toujours plus d’entrepreneurs et qui représente plus de 45 000 points de vente.

Ce groupe de travail a mené une réflexion sur la pertinence du calendrier des soldes, leur durée, le nombre de périodes, leur fréquence, leur date de lancement et les dérogations à maintenir ou prévoir.

Ce 10 janvier 2018, la 3C et le CdCF communiquent sur les résultats de cette concertation dont voici les grandes lignes :

>> Conserver

  • Le principe des soldes et son mécanisme actuel de revente à pertes
  • Le calendrier des soldes avec deux périodes légales (hiver et été)
  • Le planning commun des soldes pour tous les commerces de France sauf pour les régions frontalières

>> Modifier

  • La durée des soldes actuels en la réduisant à 5, voire 4 semaines

>> Créer

  • Un nouveau rendez-vous commercial au printemps en plus du Black Friday

Malgré leur diversité, les commerçants sont en mesure de trouver des consensus profitables au plus grand nombre d’entre eux. La FCA se satisfait du bilan de la concertation souhaitée par Bruno Le Maire.