Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Nous protégeons vos données ; découvrez notre politique de protection des données

Qu’est-ce qu’une cession de PME ?

Au sein des réseaux du Commerce Coopératif et Associé, la cession de PME peut s’organiser selon deux modes que sont la transmission au sein du réseau et la cession externe. Dans le premier cas, l’esprit collectif de l’associé s’exprime au plus haut niveau. S’il souhaite arrêter son activité, il cherchera à ce que son fonds de commerce reste dans le réseau. Différentes options se présentent alors : la cession du fonds du commerce à ses enfants ou d’autres membres de la famille ; la cession à des salariés (du , du ou d’une autre entreprise extérieure) ; la cession à d’autres associés. Cette transmission est conseillée par les réseaux et peut-être facilitée dans ses procédures. Le groupement sera toutefois vigilant afin que l’acheteur recommandé, s’il n’est pas déjà associé, satisfasse aux compétences et aux qualités humaines requises dans les procédures habituelles de recrutement. Le cédant peut apporter sa caution morale voire financière.

La cession de PME est une étape cruciale dans la vie d’un entrepreneur. Pour mettre toutes les chances de son côté, il est essentiel d’anticiper la transmission et de s’entourer d’experts pour choisir les meilleures options. Lors de cette période de préparation, les commerçants indépendants peuvent relayer le projet de cession auprès du groupement qui les aidera au mieux à identifier un potentiel repreneur.

En cas de cession de PME externe (au groupement), l’entrepreneur se doit d’informer le groupement de son départ dans un délai convenu par l’ensemble des entrepreneurs du réseau (généralement précisé dans le règlement intérieur). Dans certains réseaux a également été mis en place le (ou pacte de préférence) demandant notamment à l’associé d’informer le groupement de son intention de cession externe et de proposer la cession de fonds de commerce ou parts de la société au groupement au même prix que celui consenti par l’acheteur potentiel. Existe enfin l’offre préalable de vente (OPV) où l’associé doit informer le groupement de son projet de cession avant toute démarche et doit s’engager à céder son fonds de commerce à un groupement ou à un associé désigné par le groupement si l’un d’entre eux lève l’option.

Reprendre une PME : de nombreuses opportunités au sein du Commerce Coopératif et Associé

Selon l’observatoire FCA 2016 dédié à la création, la reprise et la transmission, plus de 7 000 points de vente du Commerce Coopératif et Associé seront à reprendre en France d’ici 2021, représentant près d’1 point de vente sur 6 (15%). Les réseaux de Commerce Coopératif et Associé sont donc au coeur de la problématique de reprise de PME. Envisageant de reprendre un point de vente, les commerçants indépendants ont donc la possibilité de s’adresser aux groupements de Commerce Coopératif et Associé. Représentant plus de 30 secteurs d’activité et avec 45 245 points de vente présents sur l’ensemble du territoire, ils offrent de nombreuses opportunités mais surtout un accompagnement précieux lors de la reprise. Parce que la solidarité et la mutualisation de moyens sont des valeurs intrinsèques aux réseaux de Commerce Coopératif et Associé, les centrales vont accompagner au mieux cette transmission : étude de marché, parrainage, accompagnements financiers, formations sont quelques exemples du soutien fourni au futur entrepreneur lors d’une reprise de point de vente de Commerce Coopératif et Associé. Lorsque la candidature a été validée par le groupement, le repreneur pourra bénéficier de la mutualisation des moyens et des savoir-faire au sein du réseau afin d’accroître ses performances, sa compétitivité et d’assurer ainsi la pérennité de son entreprise. Aussi, un nouvel entrepreneur au sein d’un réseau de Commerce Coopératif et Associé bénéficiera de la puissance d’un réseau dans les négociations à l’achat, de la popularité d’une enseigne, de services performants (marketing, financier, gestion …) tout en conservant la force de son indépendance. Un système qui se veut vertueux et qui a fait ses preuves ; aujourd’hui les jeunes entreprises du Commerce Coopératif et Associé affichent un taux de survie à trois ans exceptionnel de 95%.

>> Pour identifier les groupements à contacter et obtenir leurs coordonnées, n’hésitez pas à consulter l’annuaire des enseignes du Commerce Coopératif et Associé.