Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Nous protégeons vos données ; découvrez notre politique de protection des données
Pour faire face à une concurrence de plus en plus intense et à des consommateurs devenus de plus en plus exigeants, de nombreuses formes de commerce en réseaux se sont formées pour accompagner les commerçants isolés. Parmi elles, le « Commerce Coopératif et Associé » permettant au commerçant de bénéficier de la puissance d’un réseau tout en conservant son indépendance et restant ainsi maître de son destin.

Il existe plusieurs manières d’organiser l’activité commerciale et les réseaux de points de vente. On distingue notamment 3 formes de commerce principales : le commerce intégré ou succursaliste,  le commerce indépendant « isolé » et le commerce indépendant organisé.

Ce dernier s’appuie sur le dynamisme d’entrepreneurs indépendants, d’une part, et la puissance d’un réseau, d’une enseigne, d’autre part. Au sein du commerce indépendant organisé, il existe plusieurs forrmes de réseaux qui font appel à des contrats, des relations, à une logique économique et à un état d’esprit différents.

LE COMMERCE INTÉGRÉ OU SUCCURSALISTE
Cette forme de commerce se compose de réseaux de points de vente contrôlés par un groupe, qui appartient à une famille, des investisseurs ou divers actionnaires (boursiers ou non). Les points de vente sont dirigés par des salariés du groupe.

LE COMMERCE INDÉPENDANT « ISOLÉ »
Le est détenu par un commerçant indépendant qui n’est affilié à aucun réseau. Bien souvent, ces magasins ne portent pas d’enseigne. A partir de 2 points de vente détenus, il est possible de considérer que le commerçant développe un « mini-réseau » succursaliste.

LE COMMERCE INDÉPENDANT ORGANISÉ
Le commerce indépendant organisé est une forme de commerce qui emprunte la force de l’entrepreneuriat indépendant et les effets de puissance des groupes intégrés.

Il est composé de deux formes principales: