Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 22 octobre 2018
En ce mois d'octobre, Eric Plat revient pour sa tribune mensuelle sur la consommation des ménages en berne en cette rentrée.

Comme tout le monde, à la FCA, nous faisons le constat que cette rentrée se fait dans une morosité assez inhabituelle. Les commentaires divers et variés fusent : il fait trop beau, il fait trop chaud, il ne pleut pas assez, le pouvoir d’achat est en berne et c’est la faute du gouvernement ! Revenons à l’analyse de ce qui se passe exactement.

D’abord, il faut regarder secteur par secteur. Il s’avère que les plus touchés sont ceux qui sont concernés par une consommation contrainte, obligatoire et pas toujours choisie : alimentation, chaussures, etc. En revanche, d’autres secteurs continuent d’être porteurs comme le sport et les activités liées à la détente et au bien-être. Le secteur du luxe continue de surperformer tout comme le low cost. Or, l’un des acteurs low cost les plus porteurs est Amazon qui, comme le commerce digital, promeut un modèle résolument tourné vers le discount et les prix bas.

Il se trouve qu’en Europe, comme en France, nous avons une faiblesse extraordinaire : nous n’avons ni Google, ni Amazon, ni Facebook, ni Twitter qui portent la consommation à travers leurs plateformes ou la publicité. Par ailleurs, nous n’avons pas, pour l’instant, de cursus qui forment à toutes ces nouvelles technologies et les profils spécialisés dans ces secteurs sont rares.... Les GAFA ont de beaux jours devant eux chez nous !

Les têtes de réseaux sont parfaitement conscientes de cette situation et ont parfois des difficultés avec cette révolution globale. Les s de nos organisations, bien souvent familiers à titre privé de ces technologies, n’ont pas encore fait leur aggiornamento pour déployer les outils digitaux que peuvent leur proposer les têtes de réseaux. La pédagogie est de mise pour emmener nos associés vers ce monde parfois inconnu. Rien ne se fera par la contrainte. Ces transformations s’opèreront avec les structures coopératives et de nouveaux profils tels que les traffic managers, product managers, referencent seo, data scientist qui ne sont peut-être pas encore suffisamment intégrés dans nos structures.