Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Nous protégeons vos données ; découvrez notre politique de protection des données
Publié le 16 février 2017
Au lendemain de l’annonce d’une croissance française faible sur 2016 (1,1% selon l’INSEE) et à l’heure où l’on peut légitimement se demander si les dirigeants d’un modèle économique qui réalise 7 % du PIB français ont pu absorber une instabilité fiscale intense, il est temps de revenir sur 2016 et d’apporter une vision sur l’année qui commence.

// 2016 : UN RYTHME DE CROISSANCE DANS LA LIGNÉE DE 2015
Alors que la croissance hexagonale rime avec déception, 81 % des groupements du Commerce Coopératif et Associéinterrogés affirment que l’activité économique de leur réseau serait stable, voire en augmentation sur l’exercice 2016. 1 réseau sur 4 estime que sa croissance va être supérieure à 2 %. Comme l’année passée, 69 % jugent leurs performances au-dessus de leurs marchés de référence.
« Nous sommes les empêcheurs de tourner en rond pour le commerce. La vitalité assurée et assumée de nos réseaux est un moteur pour l’économie de notre pays . Notre modèle est par nature robuste et tend, chaque année, vers une croissance solide et durable » précise Eric Plat, Président de la Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA).
L’année écoulée n’a pas été aisée pour autant. Concernant le financement, un dirigeant sondé sur quatre considère que les conditions pour investir se sont encore durcies en 2016.

// CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS AU PROGRAMME DE 2017
2017 sera à nouveau une année tournée vers des perspectives économiques positives. L’activité des réseaux du Commerce Coopératif et Associé devrait être sur la même tendance que 2016. Selon le baromètre FCA, 63 % des groupements misent sur un chiffre d’affaires en croissance et 1 sur 5 la situe au-dessus de 2 %.
La croissance des groupements sera accompagnée par la création de nouveaux points de vente pour 100 % des réseaux interrogés. 44 % prévoient plus de 10 ouvertures/entrées d’adhérents dans leur réseau.
Concernant les investissements au sein des réseaux, la grande majorité des adhérents de la FCA (82 %) ont répondu qu’ils envisageaient d’augmenter ou de stabiliser leurs frais de fonctionnement et leurs moyens en 2017. Les hausses de moyens sont tournées vers le développement et l’expansion (62 %), vers l’animation du réseau (56 %), puis en direction des systèmes d’information/moyens logistiques (38 %) et vers Internet et le e-commerce ( 31 %).

// LE COMMERCE COOPÉRATIF ET ASSOCIÉ SE MOBILISE ET SE VEUT FORCE DE PROPOSITION EN PÉRIODE ÉLECTORALE
Année électorale oblige, autant de dirigeants du Commerce Coopératif et Associé considèrent que la situation de la France et ses perspectives de consommation vont rester stationnaire (44 %) qu’elles ont la possibilité de se dégrader (44 %). Pour stimuler la croissance et accompagner le développement des réseaux du Commerce Coopératif et Associé, les sondés répondent massivement baisse des charges et stabilité réglementaire.
« En représentant 7 % du PIB français, la Fédération du Commerce Coopératif et Associé entend peser dans les débats de l’élection présidentielle avec des propositions concrètes et durables en matière de transmission d’entreprise, d’emploi et d’investissement dans les PME » poursuit Eric Plat.

Baromètre du moral des dirigeants du cca 2016

 

Pour aller plus loin :

>> Lisez notre parution, le Commerce Coopératif et Associé, valeurs d’avenir

A propos du Baromètre annuel du moral des dirigeants de la FCA :
Cette enquête qualitative a été réalisée par la FCA en octobre et novembre 2016 auprès de 16 dirigeants de groupements membres de la Fédération du Commerce Coopératif et Associé, représentant plus de 20 000 points de vente gérés par plus de 9 500 entrepreneurs associés.

>> Téléchargez le communiqué de presse