Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 13 avril 2018
Alexandra Bouthelier, Déléguée générale de la FCA est l’une des grands témoins de l’ouvrage récent de Frank Rosenthal intitulé “Donner du sens au commerce, la valeur du sens” paru aux éditions Kawa. La fédération vous recommande vivement ce livre où sont proposés des méthodes, des études de cas et des exemples sur la quête du sens dans le monde du retail. Découvrez cet entretien en exclusivité.

// Pouvez-vous vous présenter et retracer votre parcours brièvement ?
Après un diplôme en marketing à l’ESCP, j’ai travaillé pendant quinze ans au sein de Prisma média successivement comme directrice de publicité des magazines Ca m’intéresse, Prima puis Femme Actuelle. S’en est suivie une expérience totalement différente et toute aussi enrichissante en tant que Déléguée Générale du « French Business centre » de Singapour. Cet organisme regroupe la Chambre de commerce française de Singapour ainsi qu’une pépinière d’entreprises dédiée à l’accueil et à l’accompagnement des PME françaises s’installant à Singapour. De retour en France, direction le commerce avec une nouvelle aventure au sein du Commerce Coopératif et Associé comme Déléguée générale de la FCA.

// Dans votre parcours professionnel, de quelle action porteuse de sens que vous avez initiée ou à laquelle vous avez participée, êtes-vous le plus fier ?
Etre en phase avec mes convictions, est probablement, l’élément de ma carrière professionnel dont je suis le plus fier. Accompagner des PME, que ce soit à Singapour ou en France dans leur développement, en étant un support et un facilitateur pour eux a été et demeure une très grande satisfaction. Côtoyer au quotidien des chefs d’entreprise passionnés, impliqués, qui œuvrent au rayonnement de notre pays et avoir leur pleine confiance est une grande source d’inspiration. Avec un petit coup de cœur, je l’avoue, pour les libraires de bande dessinée indépendants, Canal BD pour les nommer, que nous avons réussi à convaincre de créer une  , que nous avons accompagnés et qui sont devenus une référence dans leur secteur en moins de dix ans.

// Quelle est l’action porteuse de sens envers les clients dans le commerce que vous admirez le plus, que ce soit en France ou à l’étranger et dans le secteur de votre choix ?
Citer une seule action serait bien trop réducteur et pas assez en phase avec la réalité… En effet il y a pour moi une tendance lourde qui émerge dans le commerce ; celle d’une prise de conscience et d’un passage à l’acte en matière d’engagement. Que ce soit vis-à-vis des fournisseurs, des producteurs, des consommateurs ou de la société en général, les actions bienveillantes du commerce sont maintenant légion et on peut légitimement dire qu’il n’en n’est pas assez fait état.

Le commerce est très souvent précurseur, ainsi il a su anticiper l’évolution des mentalités et se mettre en phase avec les exigences de se clients. Le consommateur est avant tout un citoyen qui entend adopter une consommation en harmonie avec ses valeurs. « Le sens » dans le Commerce Coopératif et Associé s’exprime au quotidien à travers l’engagement de ses acteurs ; Un engagement tant opérationnel qu’inhérent au modèle lui-même. Organisé autour de valeurs dont la solidarité, le partage, la co-construction, la démocratie et la mutualisation, le Commerce Coopératif et Associépermet à des commerçants indépendants de vivre une aventure collective à travers des valeurs fédératrices et porteuses de sens. Que l’on parle de basse vision dans l’optique, d’engagements aux côtés d’ONG, de recyclage de produits, de magasins HQE, de partenariats exemplaires avec les fournisseurs locaux, de choix éthiques et citoyens des produits, de politique d’emploi, d’implication dans les territoires, le Commerce Coopératif et Associé est un acteur incontournable d’un commerce à la recherche de sens.

// Pouvez-vous définir en quoi le sens est important pour le commerce d’aujourd’hui et encore plus pour le commerce de demain ?
Le poids du commerce représente deux fois celui de l’industrie. C’est un acteur indispensable, je dirai même vital de notre économie. A ce titre il se doit d’être si ce n’est exemplaire, à tout le moins innovant. Le commerce n’est ni plus ni moins le reflet de notre société, Il répond directement aux besoins de consommation. Or ceux-ci ont évolué ; ils ne se résument plus à des produits mais de plus en plus à des services qui répondent à un besoin. La prise de conscience collective de la nécessité, voire de l’envie, de changer notre façon de vivre et donc de consommer s’inscrit dans la durée. Ce besoin de sens, de responsabilité, d’engagement est une lame de fond, confirmée par les aspirations des nouvelles générations et dans laquelle le commerce est fortement impliqué.

Impliqué parce qu’il veut répondre aux exigences de ses consommateurs mais aussi parce qu’il veut être un acteur responsable, engagé dans une démarche collective dont il partage les convictions. Ce changement de paradigme est aussi une formidable opportunité pour que le commerce poursuive sa mutation. Chatouillés par de nouveaux formats de circuits courts et la montée en puissance du digital, les acteurs dits « traditionnels » du commerce ont à cœur de s’impliquer dans les sujets de société et d’environnement. Garder le tempo, rester le miroir de notre société c’est à cette condition que les acteurs du commerce d’aujourd’hui seront ceux du commerce de demain.

>> Pour commander cet ouvrage, c’est par ici