Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Ouvrir un commerce : posez-vous les bonnes questions

Ouvrir un commerce implique d’avoir réfléchi longuement avant de se lancer dans l’aventure. Il est essentiel de se poser les six questions suivantes :

  1. Etes-vous sûr d’avoir les atouts nécessaires ? Expérience, faibles contraintes familiales, aisance relationnelle, capacité de négociation…
  2. Quel emplacement choisir pour votre commerce ? Accessibilité, choix du quartier en fonction de la clientèle cible, fréquentation de la zone choisie : autant d’éléments à prendre en compte pour vous décider. En plus de trouver un local adapté qui corresponde à votre budget.
  3. Quels produits/services comptez-vous vendre ? Quels fournisseurs vont vous approvisionner ?
  4. Quels sont vos concurrents ? Etudiez leurs forces, leurs faiblesses, leurs idées pour séduire leur clientèle.
  5. Avez-vous pensé à votre business plan ? Ce document est obligatoire pour rechercher des financements et convaincre les banques. Choisissez aussi votre statut juridique.
  6. Avez-vous songé à vous faire accompagner pour l’ouverture de votre commerce ? Dispositifs d’accompagnement, possibilités de financement, programmes de suivi post-création… de nombreuses solutions existent et peuvent contribuer à la réussite de votre projet.

Ouvrir un commerce : les atouts des réseaux du Commerce et Associé

Les commerces ouverts au sein des groupements du commerce coopératif et associé affichent un taux de survie exceptionnel à 3 ans de 95 % ! Une bonne raison pour envisager d’ouvrir son commerce au sein de l’un de ces réseaux.

L’ADN des réseaux, fait de mutualisation, de soutien et de solidarité, est une base solide pour poser les fondations de votre PME :

  • Il vous permet d’entreprendre dans un cadre dans lequel vous trouverez le soutien et l’assistance d’un collectif.
  • Vous gardez votre indépendance et restez maître de votre destin.
  • Grâce à la mutualisation, vous sécurisez votre projet.
  • Vous pouvez bénéficier d’aides pour la création ou la reprise d’un commerce. Ainsi que des formations et des conseils tout au long de votre vie professionnelle.
  • Vous profitez aussi de la force d’un réseau : communication sur le , opérations promotionnelles, sites internet et technologies, marques propres…

Avec 97 groupements et 180 enseignes nationales dans des domaines aussi variés que l’alimentation, l’équipement de la personne ou de la maison, l’hôtellerie-restauration, l’immobilier, l’optique, les produits culturels, le tourisme… les possibilités de création ou de reprise de commerces au sein des réseaux du commerce coopératif et associé sont nombreuses pour ceux qui souhaitent ouvrir leur commerce.

Mais quelles sont les étapes pour créer/rejoindre un commerce au sein d’un réseau de Commerce Coopératif et Associé ?

  • Il faut avant toute chose choisir son secteur. On ne s’improvise pas chef d’entreprise. L’idéal est de rester dans les secteurs de compétence que l’on a pratiqués. La connaissance technique des produits ou des services sur lesquels on a déjà travaillé peut être un atout important dans le lancement de projet.
  • Sélectionner son réseau en reposant son choix sur deux types de critères : objectifs (réseau, conditions d’entrée et de développement …) et humains (état d’esprit du réseau, liens créés lors des premiers contacts …)
  • Organiser les premiers contacts. Au-delà des critères objectifs, le contact avec l’équipe développement du réseau est essentiel. Il ne faut pas hésiter à multiplier ces contacts. Les rencontres avec les associés installés dans le réseau depuis un certain temps permettent également de vous prémunir de précieux conseils.
  • Valider la candidature. Des ad hoc se réunissent dans le auquel le candidat a postulé. Elles sont composées d’associés et de et peuvent décider d’inviter le candidat à présenter lui-même son dossier.
  • Monter le projet. A ce stade, le candidat a été agréé par le groupement, de premiers documents d’engagements réciproques ont été signés. Une équipe du groupement, parfois assisté d’un parrain, va alors travailler avec le candidat pour l’aider à monter ou solidifier son projet.
  • Trouver le financement. L’appui du groupement est important à ce niveau. La plupart des réseaux assistent le futur entrepreneur dans la recherche des financements adaptés. Plus d’un réseau sur deux a déjà mis en place des structures qui permettent de financer tout ou partie des projets de nouveaux commerces.
  • L’entrée dans le réseau. Chaque nouvel associé rencontre régulièrement d’autres adhérents. De façon informelle, ils l’aideront dans ses demandes. La solidarité est une grande force du Commerce Coopératif et Associé. Lorsqu’il maîtrisera les multiples tâches de sa gestion quotidienne, l’associé pourra s’impliquer dans la vie du réseau au travers de commissions ou comités de travail.

>> Pour identifier les groupements à contacter et obtenir leurs coordonnées, n’hésitez pas à consulter l’annuaire des enseignes du Commerce Coopératif et Associé