Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 26 janvier 2017
Un sondage exclusif « Cerfrance – Odoxa » a révélé l’engouement des Français pour les TPE traditionnelles (artisans, commerçants, professions libérales…) : utiles à l’économie française, elles apparaissent aussi comme un choix plus sûr en matière de création. Créé il y a tout juste un an, l’Entreprendre Cerfrance, le concept-store du Réseau Cerfrance, propose un service de conseils en « libre-service » pour répondre aux besoins d’accompagnement immédiat et pérenne des TPE. Les 1er et 2 février prochains, les experts de L’Entreprendre Cerfrance conseilleront les visiteurs du Salon des Entrepreneurs de Paris qui pourront tenter de remporter un an de coaching ! Retrouvez-les sur le stand 115 (niveau 1).

L’Entreprendre Cerfrance, le premier concept-store pour créateur et dirigeant d’entreprise.

Conçu comme un lieu de convergence pour « Entrepreneurs du quotidien des Français », L’Entreprendre Cerfrance répond aux trois grands enjeux des TPE : financer, développer et être accompagné.

Situé en plein cœur de Paris, le concept-store propose des espaces de co-working mais également deux exclusivités :

  • Le Bar à Conseil : Un espace ouvert pour rencontrer un conseiller sans rendez-vous et échanger autour d’un café, sur les questions financières, patrimoniales, commerciales, managériales… À l’issue de chaque rencontre, le conseiller Cerfrance orientera le dirigeant ou le créateur vers des services simples, personnalisés et forfaitisés.
  • Le Club Affaires : À intervalles réguliers, le Club réunit une vingtaine d’entrepreneurs qui échangent sur leurs problématiques pour activer le développement commercial et partager compétences et solutions. En plus d’être un lieu de discussions, le Club de L’Entreprendre, c’est également un espace personnel « online » sur la plateforme « Avantages » depuis laquelle chaque adhérent peut consulter l’annuaire des clients Cerfrance, accéder à une centrale d’achat mutualisée et bénéficier de diverses solutions de financement participatif.
L'entreprendre Cerfrance


Les « Entrepreneurs du quotidien », largement plébiscités par les Français*

Entre TPE traditionnelles et start-ups, le cœur des Français ne « balance pas ». Même si les start-ups ont clairement l’apanage de l’innovation (86 % les estiment plus innovantes que les entreprises traditionnelles), la plupart des autres traits d’images positifs sont nettement plus associés aux entreprises traditionnelles.

8 Français sur 10 (79 %) jugent les entreprises traditionnelles plus utiles à la collectivité. Plus précisément, les Français admettent que les TPE traditionnelles sont essentielles à la vie quotidienne (78 %) et nettement plus proches de leurs clients (78 %) que les start-ups.

Les entreprises traditionnelles perçues comme plus utiles à l’économie française (68 %). Côté économie, là encore, les « Entrepreneurs du Quotidien » arrivent nettement en tête en étant jugés comme plus solides financièrement (67 %), plus rentables sur le long terme (63 %) et plus attentifs aux salariés (64 %).

Les TPE traditionnelles, un « choix d’entreprendre » plus sûr pour les Français. 71  % estiment qu’une entreprise traditionnelle a plus de chances de survie qu’une start-up après trois ans d’existence.

Une majorité de parents les conseillerait à leurs enfants. Aux yeux des Français, diriger une entreprise apparaît comme une tâche malaisée, mais un Français sur deux encouragerait son enfant à créer une entreprise, avec une légère préférence pour la TPE traditionnelle (55 % vs 51 % pour une start-up). Sur cette question, les jeunes se distinguent de l’ensemble des Français affichant une plus grande appétence pour l’action entrepreneuriale que leurs aînés, et ce, tous secteurs confondus, puisque les deux tiers des 1824 ans conseilleraient à leur enfant de créer une start-up (65 %) aussi bien qu’une entreprise traditionnelle (64 %).

*Sondage exclusif Cerfrance‐Odoxa : « Le match TPE traditionnelles, start‐ups et entreprises du CAC 40 », publié en mai 2016 à l’occasion de l’ouverture de L’Entreprendre Cerfrance.