Nos partenaires
Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Publié le 09 octobre 2018
Les règles applicables aux professionnels de santé en matière d'information et de publicité pourraient évoluer. Le groupement Giphar suit ces évolutions avec la plus grande attention.

Dans son étude Règles applicables aux professionnels de santé en matière d’information et de publicité, diffusée publiquement le 21 juin, le Conseil d’Etat propose de « supprimer l’interdiction générale de la publicité directe ou indirecte et de poser un principe de libre communication des informations par les praticiens au public, sous réserve des règles gouvernant leur exercice professionnel ».

15 propositions ont également été formulées qui, si elles sont reprises par les pouvoirs publics et donnent lieu à une nouvelle réglementation, seront une évolution majeure pour les médecins et les pharmaciens. Ces changements répondraient à des attentes fortes de la part des pharmaciens, leur donnant notamment à ce titre la possibilité de communiquer sur leur appartenance à un ou à une enseigne de pharmacies.

Des modifications que le groupement Giphar suit avec la plus grande attention. Comme l’a expliqué son Président, Jean-Baptiste de Coutures, lors d’une conférence de presse le 23 septembre « La communication va s’ouvrir. Sous quelle forme ? Dans quelle proportion ? Toutes les hypothèses sont dans les cartons […] La communication fait partie de l’ADN de Giphar et nous allons continuer dans cette direction car nous voulons faire de Giphar l’enseigne de pharmacie préférée des Français ». Des enjeux pris à bras-le-corps par Giphar qui entend bien, dès que les restrictions juridiques seront levées, faire connaître au grand public via les médias la valeur ajoutée de ses pharmaciens : entretiens, dépistage, expertise dans le domaine du maintien à domicile.