Menu

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter
Nous protégeons vos données ; découvrez notre politique de protection des données

Le Commerce Coopératif et Associé constitue la plus ancienne forme de commerce indépendant organisé. Les premiers groupements, nés à la fin du XIXème siècle, ont connu un essor important dans les années 60, au moment de l’avènement de la grande distribution et des grandes chaînes de commerce spécialisé, poussant les indépendants à se regrouper ou à consolider les bases de leurs groupements.

Représentant moins de 10% du commerce de détail français dans les années 60, les groupements de commerçants en pèsent aujourd’hui plus du quart. Un formidable essor, qui a permis à la plus ancienne forme de commerce indépendant organisé, de se développer au fil des décennies et de se professionnaliser considérablement.

Les groupements, qui n’étaient à leur début que des centrales d’achat, sont aujourd’hui devenus des réseaux d’enseignes qui apportent à des dizaines de milliers d’entrepreneurs indépendants modernité et compétitivité.

DES GROUPEMENTS D’ACHATS …
Les premiers groupements se sont développés au XIXème siècle de la volonté de commerçants indépendants de se regrouper pour bénéficier de meilleures conditions d’achat. En 1885, se crée la première société d’achat en commun : la Société Rémoise de l’Epicerie, Vins et Spiritueux.
Dans le même temps, en 1898, dans le sud-est de la France, des commerçants joailliers indépendants décident de se grouper pour optimiser leur offre commerciale, faire de la publicité – de la réclame – et de ce fait garantir leur profitabilité.Très rapidement, l’alimentaire, la quincaillerie, tout comme d’autres secteurs du commerce vont suivre ce modèle économique dont l’organisation est un véritable succès. Les groupements poursuivent leur développement, séduisant des commerçants indépendants toujours plus nombreux et deviennent au fil du temps de véritables réseaux. Pour répondre à un besoin de cohérence et d’harmonisation des points de vente, tant au niveau commercial qu’au niveau de leur image, entre des points de vente de plus en plus nombreux sur l’ensemble du territoire, les groupements d’achat vont devenir progressivement des groupements de vente.

… AUX GROUPEMENTS DE VENTE ET DE SERVICES
Pour augmenter leurs performances, ils amélioreront leurs conditions d’achat et développeront des politiques commerciales communes sur l’ensemble de leur réseau. Les groupements commencent à développer des services, principalement sur le plan marketing (études de marché, campagnes publicitaires, …) mais également des services financiers, de formation, ou encore informatiques qui permettront aux commerçants d’accroître leur professionnalisme et leur efficacité.

… PUIS AUX RESEAUX D’ENSEIGNES
Les années 60 sont marquées par un essor formidable du commerce. Cette explosion coïncide notamment avec l’apparition des premiers hypermarchés. De nombreuses enseignes de commerçants associés voient le jour dans de nombreux secteurs. Pour garder leurs positions de leader, accélérer leur expansion, augmenter leur rentabilité, les groupements développent des politiques d’enseigne puissantes. Ils renforcent pour cela leur structure financière et élargissent leurs services aux adhérents : achat, marketing, mais aussi financier, formation, communication, gestion, informatique, merchandising, …