Nos partenaires
Menu
Publié le 05 avril 2021
Après une quinzaine d’années passées au sein d’un réseau immobilier en franchise, Xavier Boyadjian a adhéré, en 2005, à L’Adresse et plus largement à son fonctionnement coopératif dont il ne tarit pas d’éloges. Rencontre avec ce directeur d’agences passionné et résolument impliqué dans la vie et les projets de son réseau.
Xavier_Boyadjian_L_Adresse

Pourriez-vous nous présenter votre parcours ?

Xavier Boyadjian : Je suis en quelque sorte un « bébé de l’immobilier » puisque j’ai démarré dans ce secteur alors que je n’avais pas encore 20 ans ! Une agence immobilière avait ouvert à côté de chez moi, à Chaville, qui recrutait des débutants. C’est dans cette agence que j’ai débuté à la fin de l’année 1989. Un an plus tard, je suis devenu co-associé de l’agence qui m’avait recruté, où j’y ai travaillé pendant 10 ans. Puis, l’opportunité s’est présentée de racheter une agence à Versailles. Et c’est en 2005 que j’ai rejoint un réseau à Versailles et que je suis devenu de L’Adresse. Je suis aujourd’hui à la tête de deux agences, une à Chaville et une à Versailles, qui emploient au total 7 personnes.

Pourquoi avoir rejoint le réseau L’Adresse, et plus largement, le système coopératif ?

X.B. : Quand j’ai été approché par le réseau L’Adresse, je m’y suis intéressé de près et j’ai été séduit par son mode de fonctionnement et ses valeurs : professionnalisme, efficacité et humanisme. J’ai découvert que l’on pouvait participer aux orientations du réseau et s’impliquer dans la vie de la . Dans le système de la franchise, dans lequel j’ai évolué longtemps, c’est un rapport client-fournisseur qui prévaut. Cela se limite à des royalties à verser, sans accompagnement ni personnalisation. Dans le système coopératif, vous êtes réellement un associé de la marque. En tant que sociétaire L’Adresse, vous pouvez demander des comptes, proposer des voies de développement, donner votre avis sur l’enseigne et sur ses perspectives. On a réellement l’impression d’avoir un réseau à soi, et non d’évoluer dans une relation client-fournisseur.

En tant que sociétaire L’Adresse, vous pouvez demander des comptes, proposer des voies de développement, donner votre avis sur l’enseigne et sur ses perspectives. 1 homme = 1 voix.

Au quotidien, comment cette participation des adhérents se traduit-elle ?

X.B. : Des réunions régionales sont régulièrement organisées, tous les deux mois, pour échanger entre professionnels du secteur sur notre activité et sur celle du réseau. Nous sommes dans une information montante et descendante ; les sociétaires peuvent s’exprimer et faire part de leurs remarques ou besoins. Spécificité également de L’Adresse, deux assemblées générales sont organisées chaque année, en juin et en décembre, qui permettent au réseau d’être très réactif dans la prise de décisions. Ces décisions sont prises à la majorité absolue et toutes les voix sont entendues, que vous soyez d’accord ou non avec les orientations.

Sociétaire depuis 2005 de L’Adresse, vous en êtes également administrateur depuis 2012…

X.B. : En effet ! J’ai rejoint le conseil d’administration de L’Adresse, il y a 9 ans maintenant, en même temps que Brice Cardi [NDLR : le président-directeur général de L’Adresse]. A cette époque, je n’étais pas en accord avec les décisions prises par l’enseigne et cela m’avait poussé à présenter ma candidature comme administrateur afin de m’impliquer davantage dans le réseau et de faire entendre ma voix. En juin 2013, Brice a été élu à la tête de la coopérative. Depuis, de nombreuses actions ont été mises en place pour rendre L’Adresse plus dynamique et innovant (1er réseau à avoir une conciergerie, 1er réseau à avoir une Fondation), et la faire monter en puissance. Je suis ravi de pouvoir participer à son évolution et proposer des projets pour le réseau, notamment en matière de partenariats.

En quoi cela consiste-t-il ?

X.B. : Au sein de L’Adresse, les administrateurs sont chargés d’une mission précise sur une variété de sujets tels que les finances, la communication, les RH ou encore le juridique. Ils ont un rôle important à jouer dans l’avancée des projets du réseau et le conseil d’administration est loin d’être cet organe de contrôle et de validation qui peut exister ailleurs ! En tant qu’administrateur, j’ai notamment travaillé à l’harmonisation informatique de notre réseau et au déploiement d’un site unique national, avec des déclinaisons locales, dont nous disposons aujourd’hui. Ce site internet unique était essentiel tant pour nos clients que pour les sociétaires. Depuis 6 ans, je m’occupe désormais des partenariats du réseau. Du pack web de diffusion d’annonces aux goodies en passant par le mobilier, la papeterie, le champagne ou la communication : autant d’exemples de partenariats qu’il s’agit de mettre en place et de négocier afin d’obtenir les meilleures conditions possibles, qui profiteront à tous les sociétaires. La période actuelle est particulièrement compliquée.

Comment avez-vous traversé ces derniers mois et comment le réseau vous a-t-il accompagné ?

X.B. : Si la période que nous traversons est complexe, L’Adresse a tout mis en œuvre pour accompagner ses sociétaires dans la poursuite de leur activité avec l’objectif d’en faire un réseau 100 % dématérialisé et communiquant. Des outils digitaux qui existaient déjà précédemment, tels que la visite virtuelle ou la signature électronique, ont été étendus à toutes les agences. De nombreuses réunions en visioconférence ont également été organisées, et des formations en e-learning proposées. Je ne me suis pas senti seul pendant cette période !

Quels conseils donneriez-vous à de futurs entrepreneurs ?

X.B. : Plus que jamais, on a besoin d’être regroupé ! Rejoindre un réseau permet non seulement d’être plus fort ensemble mais aussi de parler le même langage et de s’entraider au quotidien. Nous sommes une vraie grande famille au sein de L’Adresse.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

X.B. : Sans aucun doute, le contact client. Nous sommes proches de nos clients et nous les accompagnons dans leurs projets de vie. Nous sommes là pour répondre au mieux à leurs attentes, les aider tout au long de leur réflexion et nous sommes aussi là après la réalisation de la transaction. Leur satisfaction est la plus belle des récompenses ; L’Adresse flirte avec les 5 étoiles à et nous sommes fiers d’afficher un taux de satisfaction de 97 % !

L’Adresse en chiffres :

  • 8 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020
  • 320 agences
  • 213 adhérents
  • 17 salariés