Nos partenaires
Menu
Publié le 09 février 2024
À la tête de la SAPC, groupement propriétaire de l’enseigne Camara, Jean-Baptiste Engels revient sur le réseau de passionnés de la photographie qu’il dirige et dans lequel il évolue depuis de nombreuses années mais aussi sur les profondes mutations que rencontre son secteur d’activité.
Jean_Baptiste_Engels_Camara_logo

Vous avez repris la direction du réseau en juillet 2022. Pouvez-vous revenir sur votre parcours ?

Jean-Baptiste Engels : Après un bac scientifique, j’ai intégré à 18 ans l’entreprise familiale, tout en menant des études de photographie en alternance. Malgré une très grande appétence pour la pratique photographique, je me suis rapidement rendu à l’évidence que j’étais plus passionné par le fait de faire du commerce que des clichés ! Après avoir transformé le fonctionnement initial de la société en la tournant vers une activité « négoce », mon frère et moi avons racheté en 2016 cette boutique située à Champagnole (39) puis avons ouvert un deuxième magasin Camara, non loin, à Saint-Claude. J’ai toujours connu ce auquel mes parents avaient adhéré dès leurs débuts. Ayant conscience d’avoir beaucoup reçu de la part de la , et étant foncièrement convaincu du bien-fondé de ce système, j’ai intégré le conseil d’administration en 2018 avec la volonté d’apporter, à mon tour, au collectif. L’envie initiale a franchi un nouveau cap quand mes pairs ont accepté de me nommer président du conseil d’administration en 2022 et directeur général en 2023.

Pouvez-vous nous présenter votre réseau et les services proposés à ses adhérents ?

J.-B. E. : Avec une centaine de magasins spécialisés dans la vente de matériel, notre enseigne Camara est la première coopérative de passionnés photo en France. Le regroupement initial de nos fondateurs reposait sur une volonté d’amélioration des conditions d’achat et de logistique ; enjeu majeur qui perdure aujourd’hui et qui reste le socle de la coopérative. Trente adhérents ont choisi d’exercer leurs activités sous leur propre enseigne commerciale et de recourir à la principalement pour ces avantages. Notre enseigne permet de mutualiser différents outils marketing comme notre site internet, des plateformes intranet et extranet ou encore d’avoir accès à de nombreux moyens de communication (newsletter, catalogue annuel, réseaux sociaux, chaîne YouTube, PLV, offres promotionnelles, etc.), le tout pour une mensuelle très faible !

Quels sont vos objectifs et les axes de développement ?

J.-B. E. : La coopérative n’a qu’un seul but : apporter le plus possible aux adhérents pour faciliter leur activité. Actuellement, nos deux priorités sont de proposer une expérience client premium, et de fédérer une communauté de clients passionnés par la pratique autour de l’enseigne. En tant que spécialistes, nous devons également être attentifs aux services proposés : nos compétences et les outils mis à disposition des magasins doivent être optimaux au même titre que nos formations ou nos outils informatiques en centrale. Enfin, nous souhaitons accroître notre présence sur Internet, avec la refonte de notre site de vente en ligne (dont les bénéfices des ventes sont intégralement reversés aux magasins), mais aussi à travers la mise à disposition de contenus pour animer les réseaux des adhérents.

La coopérative n’a qu’un seul but : apporter le plus possible aux adhérents pour faciliter leur activité.

Comment votre réseau s’adapte-t-il aux nouveaux usages ?

J.-B. E. : Le passage de l’argentique au numérique, la démocratisation d’Internet ou encore l’émergence des smartphones (qui ont, à eux seuls, presque totalement fait disparaître les appareils d’entrées de gamme) sont des évènements qui nous ont donné l’occasion de prouver notre résilience sur les vingt dernières années mais aussi d’asseoir auprès de notre clientèle et de nos concurrents notre savoir-faire technique et retrouver une forte valeur ajoutée dans un marché qui s’est beaucoup « premiumisé ». Si nous sommes désormais rompus à l’exercice de l’adaptabilité, nous avons aussi pleinement conscience qu’un commerçant doit savoir se rendre indispensable sinon utile entre un produit et son consommateur, pour ne pas disparaître. Nous nous modernisons donc encore et toujours pour suivre les attentes de nos clients, en proposant des services comme du coaching en magasin, de la reprise et de la vente de matériel d’occasion, du SAV, du financement, de la location de matériel, etc. Notre projet « Touch & Try » testé en 2023 a pris de l’ampleur en 2024. Cette année, chaque magasin a reçu quatre kits boîtier et objectif haut de gamme à des fins de démonstrations, sans contribution financière supplémentaire de la part des adhérents. Une occasion parfaite pour retrouver une unité nationale de communication sur l’important sujet de l’expérience client !

 

Camara en chiffres :

  • 130 M€ TTC de chiffre d’affaires en 2022
  • 100 magasins
  • Près de 400, c’est l’effectif employé par le réseau