Nos partenaires
Menu
Publié le 06 janvier 2022
Passionné par la course à pied, Marc Chevillard s’est lancé à grandes foulées dans l’aventure il y a 15 ans en ouvrant son magasin. Aujourd’hui président de Running Conseil, il revient sur son quotidien et ce qui fait la spécificité du plus ancien groupement de running en France.
Marc_Chevillard_Running_Conseil_logo

Vous êtes président du Running Conseil. Quel a été votre parcours ?

Marc Chevillard : J’ai un parcours atypique puisque je ne viens pas du commerce mais de l’horticulture. J’ai ensuite décidé de m’orienter dans la grande distribution, où j’ai passé une vingtaine d’années au sein d’enseignes comme E.Leclerc, Continent, Géant-Casino et dernièrement Leroy Merlin. Passionnés depuis toujours par la course à pied, nous avons décidé avec deux associés d’ouvrir un magasin spécialisé sous l’enseigne Endurance Shop il y a 15 ans. Depuis cinq ans, ce magasin a rejoint le réseau Running Conseil. J’ai alors décidé de m’investir davantage en intégrant le conseil d’administration puis en devenant président du groupement depuis deux ans et demi.

Rejoindre ce secteur était-il une évidence pour le passionné que vous êtes ?

M. C. : J’ai un parcours sportif qui a toujours été bien rempli en ayant débuté la course à pied il y a 40 ans. À l’ouverture du magasin, je me rappelle être parti pour un grand trail, aujourd’hui appelé UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc). On s’était alors aperçu qu’il y avait des manques au niveau local, notamment de matériel. Venant du commerce, il nous semblait naturel de tenter l’aventure en s’investissant dans ce magasin pour répondre aux besoins du marché. Running Conseil regroupe 57 magasins.

Comment le réseau s’est-il développé ?

M. C. : Après sa création en 1993, son développement a été progressif. Le groupement avait 17 magasins dans les années 2000, puis a connu une forte accélération en 2018. Nous sommes historiquement le plus ancien groupement de running en France. La concurrence des franchises et de la grande distribution s’intensifiait, sans parler de l’off re e-commerce.
Nous avons alors redéfini une nouvelle structure pour nous renforcer tout en capitalisant sur notre savoir-faire. Nous sommes aujourd’hui considérés comme des spécialistes de la course à pied (running, trail, triathlon) désireux d’apporter une vraie plus-value au client en matière de conseil, d’expertise et d’accompagnement. Ainsi, les deux tiers de nos clients sont des personnes qui viennent pour du sport plaisir, pour venir chercher du conseil, et c’est sur ce segment que nous pouvons nous différencier. Notre vision, c’est que le physique existera toujours. C’est notre fer de lance.

Comment votre quotidien s’organise-t-il entre votre casquette de président et celle de gérant de magasin ?

M. C. : Nous avons un conseil d’administration ainsi que des thématiques (communication, produits, informatique). J’ai aussi la chance d’avoir trois personnes à mes côtés au magasin qui me permettent de me libérer deux à trois jours par semaine pour le groupement. Mon rôle de président est plutôt de donner une dynamique, d’organiser les commissions avec le vice-président, Frédéric Chocteau. Nous réunissons le conseil d’administration tous les mois et réalisons des réunions physiques trimestrielles. Les tâches sont bien réparties et cela facilite la gestion quotidienne.

Vous allez justement changer de statut en passant de à .

M. C. : Nous concevons ce changement comme une continuité. Le GIE a toujours fonctionné comme une coopérative. En rejoignant la FCA, nous recherchons une aide pour structurer notre projet, un accompagnement. Le modèle est un levier pour continuer notre développement. Nous avons l’ambition de créer une d’achat pour poursuivre notre croissance et faciliter les process d’achats. Le modèle coopératif rejoint notre ADN historique axé sur le partage et l’échange permanent entre les adhérents.

Le modèle coopératif rejoint notre ADN historique axé sur le partage et l’échange permanent entre les adhérents.

Quels sont les projets à venir ?

M. C. : La prochaine grande étape est, bien sûr, le basculement en coopérative en 2022. Nous souhaitons aussi apporter de nouveaux services à nos adhérents, notamment dans le domaine bancaire. Autre objectif prioritaire que nous venons d’évoquer, la volonté de structurer les achats en commun. Pour 2023, nous souhaitons continuer à avancer autour de ces priorités et poursuivre notre développement en accueillant de nouveaux adhérents. Nous ambitionnons de regrouper 70 à 80 magasins d’ici fin 2022, et 90 magasins d’ici fin 2023. Nous avons la chance de bénéficier d’une vraie dynamique collective, avec des adhérents qui regardent tous dans la même direction. Nous y retrouvons les valeurs du sport avec cette notion de challenge permanent.

Running Conseil en chiffres :

  • 57 points de vente
  • 56 associés
  • 25 M€ de chiffre d’affaires